Archive pour la catégorie 'Bain dérivatif'

le bain dérivatifs, incontinence des règles……

j’ai trouvé cet extrait du livre  » le bain dérivatif  » de France Guillain ( Edition du Rocher ) intéressant pour nous les femmes qui avons de temps à autre des problèmes de menstruation.

Ce que j’ai mis en caractère GRAS est pour moi tellement logique. Nous avons laissé notre corps à l’abandon, nous devons dès maintenant, nous en occuper avec amour, pour ressentir le fonctionnement de celui-ci.

picreglesdouloureusesmainsstylise150150.jpg
« Les règles :

les règles doivent être, dès le début, régulières, pas trop, ni trop peu abondantes, d’une belle couleur éclaire ( pas de sang noir) et l’odeur doit être celle du sang ( comme lorsqu’on se coupe au doigt). Selon l’hypothèse du système fascias et intestins, si les règles ne correspondent pas à cette description, c’est que l’utérus profite des contractions pour se débarrasser de surcharges qui ne peuvent circuler dans un fascia « constipé ».

Les Bains dérivatifs remettent en général de l’ordre. Ils espacent les règles trop rapprochées, rapprochent celles qui sont trop éloignées, leur rendent une belle couleur et une bonne consistance. Certaines femmes qui pratiquent beaucoup les Bains dérivatifs arrivent même à un résultat qui peut surprendre beaucoup aujourd’hui comme je fus surprise en lisant cela la première fois le livre de Louis Kuhne.

A savoir qu’elles n’ont pas d’incontinence des règles. Lorsqu’elles mettent une serviette hygiènique, la serviette reste propre. il m’a fallu 25 ans pour admettre que ce cas était loin d’être isolé. Le port de tampons fausse tout, c’est évident. L’envie d’aller aux toilettes se manifeste par une pression dans le bas du ventre exactement comme l’envie d’uriner. le simple bon sens nous dit bien que dans la nature, si la fesse d’origine ne voulait pas être suivie à la trace par les prédateurs, elle ne pouvait être incontinente de ses règles !  

Par ailleurs,j’ai connu des Indiennes, des Asiatique, qui m’expliquaient que ce fait était habituel dans leurs pays, les protection ne se récoltant pas dans les arbres ! je n’avais pas osé le signaler dans l’ouvrage précédent, mais des femmes inquiètes de cette découverte sur elles-mêmes m’ayant demandé si c’était bien normal, il me semble utile de le dire. Oui, non seulement c’est normal, mais cela montre que vous fonctionnez très bien.

Les femmes qui portent un stérilet et qui se plaignent de saignements entre les périodes des règles verront, avec la pratique du Bain dérivatif, disparaître ces inconvénients »……….

 

Publié dans:Bain dérivatif, BIEN ETRE |on 10 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

Bain dérivatif

ça vaut le coup d’essayer ! j’ai essayé et c’est super 

 baindrivatif.gif

Le bain dérivatif est une méthode qui vise à stimuler la circulation, les échanges et l’évacuation de toxines du corps, en créant une différence de température au niveau du bas ventre, des aines et des organes génitaux. Actuellement cette méthode est surtout « diffusée » par France Guillain notamment au travers de 3 ouvrages qu’elle a publié à ce sujet.

Autour de chaque muscle (et certains organes) se trouve un fascia, et ils sont tous connectés entre eux, comme une chaîne. C’est par là que l’on peut obtenir tant d’effet différent sur diverses maladies, car l’ensemble du corps est touché, jusqu’au cerveau, qui serait entouré également d’un fascia.

Ceci explique donc les améliorations possibles sur ce qui est circulatoire, musculaire, et ce qui en découle plus ou moins directement.

Le signe particulier du nouveau millénaire est une expansion de la conscience. Les habitants de cette planète sont en pleine mutation, même si certains ne s’en rendent pas compte et s’accrochent encore à d’ anciens schémas. 

La maladie et la souffrance ne peuvent plus être considérés comme des produits de la fatalité. Ils sont le résultat de notre ignorance des lois de l’ordre de l’univers.

Le mode de vie macrobiotique met un point final à cette ignorance. Toutefois, dans le domaine de la santé, force est de constater certains échecs ou semi-échecs. Dans ces cas, il est important d’utiliser toutes les thérapies à notre portée. Il faut prendre garde cependant de ne pas se jeter sur n’importe quelle alternative thérapeutique naturelle ou douce, sans en avoir analysé au préalable toutes les caractéristiques yin-yiologiques. Dans notre société, il est très difficile voire impossible d’avoir une alimentation parfaite. Nous sommes donc amenés peu ou prou à faire un certain nombre d’écarts surtout si nous avons une activité professionnelle intra urbaine ou éloignée du domicile : Une petite tasse de café par ci, une tranche de gâteau par là, une pizza pour le déjeuner, etc., Sauf en cas d’urgence thérapeutique, il n’est simplement pas réaliste de croire qu’on pourra adopter cette alimentation à 100%. Les sentiments de culpabilité sont contre-productifs. Pour un macrobiote, lorsque malgré tout surgit un problème de santé, mieux vaut se tourner vers des traitements reliés aux quatre grands courants naturels : la terre, l’air, l’eau, le soleil 

Nous vous présentons ici une de ces méthode qui fait appel à l’eau : les Bains Dérivatifs. Cette méthode nous a été communiquée par un ami macrobiotique de longue date.



Read the rest of this entry »

Publié dans:Bain dérivatif, BIEN ETRE |on 7 novembre, 2011 |Pas de commentaires »

la bricole |
mesventes13 |
Softiz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | faire & savoir
| unelarmemillesourires
| blog de Sabrina